L’alimentation connectée pour un quotidien plus sain

L’alimentation connectée pour un quotidien plus sain

31
Shares
More share buttons
Share on Pinterest

A la croisée entre plaisir et santé, l’alimentation est un secteur porteur pour les objets connectés. De nombreuses entreprises travaillent sur le développement d’objets dédiés à « l’Alimentation connectée ». Ce segment de marché est encore jeune et très peu d’objets sont disponibles à ce stade.

L’alimentation connectée pour améliorer sa Santé

L’alimentation et la Santé sont étroitement liées. Quelques jeunes sociétés qui se positionnent sur le marché des objets connectés s’intéressent à ce segment en proposant des solutions variées. Dotées d’une intelligence, ces solutions sont la continuité de nos objets du quotidien. Voici quelques exemples présentés sur Le Web des Objets :

La fourchette Hapifork : développée par une start-up française, cette fourchette intelligente est capable de mesurer la vitesse de l’apport alimentaire.
> Lire l’article : HAPIfork – La fourchette connectée

La bouteille Blufit permet de suivre son niveau d’hydratation au fil de la journée (concept présenté sur la plateforme Indiegogo en septembre 2013).
> Lire l’article : BluFit, la bouteille connectée

La marque Seb a présenté au CES en janvier dernier, le prototype de sa future cocotte-minute : la Nutricook Connect. Connectée à une tablette en Bluetooth Low Energy, ce modèle accompagnera les utilisateurs dans leur préparation culinaire, les étapes de cuisson, l’ajout d’ingrédients…

En parallèle, il faut noter l’existence d’objets connectés présents dans l’univers de la Santé et qui permettent aux patients atteints de maladies chroniques de suivre précisément certains indicateurs liés à leur alimentation.
Par exemple, le module de mesure de glycémie comme GlucoDock permet aux diabétiques de mesurer les niveaux de glucose dans le sang en mg/dL ou mmol/L pour les gérer.
> Lire l’article : Glucodock, module de mesure de glycémie

Des marques telles que Withings, Terraillon et Fibit proposent des balances connectées permettant de mesurer son poids, de suivre son rythme cardiaque et de calculer son IMC (Indice de Masse Corporelle).

Aussi, le bracelet Airo (en cours de financement – disponible pour automne 2014) permet à l’utilisateur de mesurer automatiquement l’absorption des nutriments dans le sang via un spectromètre.
> Lire l’article : Airo, le bracelet connecté multifonction qui mesure la nutrition, le stress, le sommeil et l’exercice

Le scanner Tell Spec – de la taille d’un porte-clé – permet de savoir combien de calories sont présentent dans l’assiette de l’utilisateur. Pratique notamment pour détecter la présence d’œufs ou de gluten pour les personnes allergiques(concept présenté sur la plateforme Indiegogo en octobre 2013).
> Lire l’article : TellSpec, le moniteur connecté pour calculer les calories dans son assiette

L’une des caractéristiques principales des objets connectée est la possibilité de suivre l’évolution des résultats enregistrés via les applications smartphones associées. Ainsi, l’utilisateur dispose de tableaux de bord pour analyser ses progrès et l’évolution de son comportement.
En complément, certaines applications prévoient d’envoyer régulièrement aux utilisateurs, des conseils pratiques pour ainsi créer les bons réflexes pour prendre soin de leur santé au quotidien.

Usage et fonction de l’alimentation connectée

La notion de quantified self est omniprésente lorsque l’on parle d’objets connectés dédiés à l’alimentation.

L’individu dispose des informations nécessaires pour faire évoluer ses habitudes en matière d’Alimentation au service de sa Santé. En effet, si ces objets connectés dédiés à l’alimentation permettent d’aider dans la durée les individus à mieux manger et par conséquent à améliorer leur hygiène de vie, alors ils arriveront à conquérir un large public !

De plus, on se rend compte, que l’utilisation des objets connectés se fond au fur et à mesure dans notre quotidien, facilitant ainis leur appropriation et leur utilisation.
C’est le cas, par exemple, pour les bracelets connectés et plus précisément les capteurs d’activité qui mesurent tout au long de la journée, le niveau d’activité, les efforts physiques réalisés, les calories brûlées ou encore la qualité du sommeil.
Ces usages multiples et récurrents ponctuent les différents moments de la journée et invitent les utilisateurs à adopter les bons comportements.

Perspectives et avenir de l’alimentation connectée :

La première génération d’objets voit le jour et apporte à l’utilisateur des notions ainsi que des réflexes pour améliorer son alimentation.
On pourrait imager dans l’avenir une multitude de solutions connectées les unes aux autres permettant ainsi d’apporter des informations complémentaires pour un suivi complet.
On disposerait de verres pour mesurer l’hydratation et le taux d’alcool, des assiettes pour mesurer la quantité et la typologie d’aliments consommés…

La connexion de tous ces objets permettra de bénéficier de diagnostics fiables. Dans l’univers médical, certaines start-up travaillent actuellement sur des pilules à ingérer qui permettraient de capter la température corporelle ou encore de s’assurer que les patients ont bien pris leur traitement. On pourrait imaginer une capsule permettant d’analyser les apports caloriques, le taux de cholestérol….

31
Shares
Share on Pinterest
More share buttons

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE