Baromètre 2017 : les français et les objets connectés

Baromètre 2017 : les français et les objets connectés

Français et objets connectés : 9 personnes sur 10 sont capables de citer au moins un objet connecté.

319
Shares
More share buttons
Share on Pinterest

objets-connectés-étude_hero

Dans le cadre du Salon Distree#Connect dédié à la distribution connectée, Opinionway a réalisé la 2éme édition de son baromètre sur les Français et les objets connectés. Comment évolue la perception des français sur ces objets de nouvelle génération ? Quels sont les objets connectés les plus connus ? Quels sont les freins majeurs à l’adoption ? Cette nouvelle édition du baromètre s’appuie sur les résultats de 2016 pour mettre en avant des évolutions spécifiques constatées.

(Etude réalisée entre le 8 et le 12 mars 2017 auprès de 1070 français, représentatifs de la population française).

Français et objets connectés : la révolution est en marche 

Comment évolue la perception des français sur les objets connectés ? Alors qu’en 2016, 35% des français considéraient que les objets connectés représentent une révolution, ce résultat s’élève à 45% pour l’édition 2017 soit un gain de 10 points. En complément, 43% déclarent cette année que ces objets vont se développer sans créer un véritablement bouleversement (VS 49% en 2016) et 11% indiquent qu’il s’agit d’un effet de mode (VS 15% en 2016). Ainsi, la proportion d’individus convaincus par le changement associé aux objets connectés augmente réellement. Ce résultat est notamment justifié par une meilleure connaissance de ces produits innovants. En effet, les personnes qui connaissent mieux les objets connectés sont en phase avec cette vision (sur la base des 45%).

objets-connectés-étude_2

Une meilleure connaissance des objets connectés 

En 2016, plus de 2 français sur 5 déclaraient très bien et plutôt bien connaître les objets connectés soit 44% au total. Ce résultat s’élève à 58% en 2017 soit un gain de 14 points.

A la lecture des définitions du terme « objet connecté » données par les français, on constate que la connaissance s’affine et les fonctions mieux comprises. Voici quelques exemples :

« Objet/accessoire/système connecté via un réseau wifi ou privé à un élément principal (montre connectée à un smartphone, permettant d’accéder plus rapidement aux sms ou calculant le pouls/les efforts effectués et énergie dépensée dans la journée – système de fermeture des volets/portail de la maison accessibles et gérables depuis smartphone…).»
« Un objet qui généralement est un objet du quotidien (montre, chemise, pèse personne, réfrigérateur, lampe …) qui par le wifi et les applications adéquates sont contrôlés à distance (smartphone, ordinateur, tablette, …) et aide d’une manière ou d’une autre à la vie de tous les jours. Exemple, les montres/balances connectées donne des informations sur la santé afin d’améliorer notre quotidien. Les frigos des informations sur la péremption des aliments, les choses manquantes à racheter, …. »

objets-connectés-étude_3objets-connectés-étude_4

Quels objets incarnent le mieux les objets connectés ? 

L’étude révèle que 9 personnes sur 10 sont capables de citer au moins un objet connecté. En moyenne, 2,6 objets sont cités par les français. La smartwatch et le smartphone sont les deux premiers objets auxquels les Français pensent spontanément.

Le baromètre Opinionway 2017 met avant l’évolution du niveau d’équipement : 52% des français possèdent au moins un objet connecté en 2017 (VS 35% en 2016).

Deux enseignements sont à retenir :
Les objets connectés possédés par les français en 2016 sont en progression sur 2017 :

  • 29% des français possèdent une télévision connectée (VS 22% en 2016),
  • 12% des français possèdent une alarme ou une caméra connectée (VS 12% en 2016),
  • 12% des français possèdent un bracelet connecté (VS 5% en 2016),
  • 11% des français possèdent une montre connectée (VS 6% en 2016).

Par ailleurs, de nouveaux objets connectés font leur apparition en 2017 tels que la station météo connectée (7%), les prises de courant et interrupteurs connectés (6%) les porte-clés connectés (4%)…

objets-connectés-étude_6

La santé : une priorité pour les français  

Le secteur le plus plébiscité dans l’utilité des objets connectés est celui de la santé, soit 73%. En effet, les objets connectés sont perçus comme des outils pour aider les individus à se maintenir en bonne santé. La sécurité du foyer via des systèmes de caméra de surveillance représente 55 % des réponses et 52% pointent le secteur de l’énergie et de la domotique.

objets-connectés-étude_7

Les principaux bénéfices associés aux objets connectés 

D’une manière plus globale, les avantages que peuvent apporter les objets connectés sont de rassurer et de sécuriser les consommateurs et de réaliser des économies.

  • Alors que l’avantage sur « l’alerting » était en deuxième position avec 34%, celui arrive en première position avec 50%. 1 individu sur 2 met en avant la possibilité d’être alertés en temps réel en cas d’urgence (un proche malade, une fuite d’eau à la maison…).
  • La surveillance du logement à distance est un réel avantage pour 41% des sondés.
  • 40% des français reconnaissent l’intérêt des objets connectés pour mieux contrôler la consommation d’eau, de gaz et d’électricité (VS 31% en 2016).objets-connectés-étude_8

Bien que le degré d’adoption augmente, les risques perdurent… 

Bien que les bénéfices soient identifiés dans l’usage des objets connectés, leur développement se heurte à trois obstacles majeurs. On retrouve le prix, la sécurité et le risque de dépendance.

Selon l’étude de Distree#Connect par Opinionway, 46% des personnes interrogées estiment que les objets connectés sont trop chers. 42% expriment leur méfiance sur la gestion des données collectées. Si l’on compare ce résultat avec 2016, on constate une augmentation de 9 points (33% en 2016). La confidentialité des données reste un frein majeur dans l’adoption des objets connectés. De plus, 34 % évoquent un risque de dépendance. 31% redoutent même que ces objets connectés les coupent des autres, de la réalité.
« L’aspect gadget » ressort comme frein pour 27% des français. Enfin, la fiabilité, obsolescence, le côté anxiogène et la perte de temps sont également identifiés comme de véritables inconvénients.

objets-connectés-étude_9

objets-connectés-étude_11

Les objets connectés répondent-ils à un vrai besoin ? 

Pour terminer, 8% des Français sont tout à fait d’accord avec l’idée que « les fabricants proposent des objets connectés qui répondent aux réels besoins des consommateurs ». 45% partagent cette idée avec un degré moins élevé (Plutôt d’accord). Bien que ces résultats soient encourageants, l’adhésion totale est encore limitée pour déclencher des achats massifs.

De plus, 12% sont tout à fait d’accord avec l’idée que les distributeurs donnent envie d’acheter des objets connectés. 51% sont plutôt d’accord avec cette idée. Le rôle des distributeurs et l’accompagnement au moment de l’acte d’achat sont des enjeux majeurs.

objets-connectés-étude_10

Résumé de l’étude sur les français et les objets connectés

En l’espace d’un an, on constate que le comportement des Français par rapport aux objets connectés est en phase de maturité. La perception, la connaissance et l’équipement sont en progression. Mais attention, les freins à l’adoption le sont également !
La valeur d’usage perçue reste la clé du succès. Pour travailler la pédagogie du produit, les fabricants et distributeurs doivent collaborer ensemble pour éviter l’incompréhension au moment de l’achat et la déception au moment de l’usage. Par conséquent, les démonstrations en magasins, les tests produits destinés aux consommateurs et autres actions orientées sur l’expérience produit sont donc prioritaires.

Rendez-vous au salon Distree#Connect

La stratégie de distribution est donc une question majeure. Les objets connectés représentent-ils un marché ou une nouvelle fonction des objets classiques ? Doivent-ils être présentés dans les linéaires de la catégorie d’objets classiques ? Est-il nécessaire de créer des linéaires spécifiques pour les objets connectés ? Rendez-vous au salon Distree#Connect, l’événement dédié à la distribution connectée pour rencontrer des spécialistes. Evénement organisé du 24 au 25 avril 2017 au Carrousel du Louvre – Paris.

objets-connectés-étude_1

319
Shares
Share on Pinterest
More share buttons