Interview de Rémy Oliel, CEO de Clotoo

Interview de Rémy Oliel, CEO de Clotoo

89
Shares
More share buttons
Share on Pinterest

Remy-Oliel_ClotooSociété : Clotoo
Nom : Rémy Oliel
Fonction : CEO et co-fondateur

 

Clotoo est un système d’impression 3D collaboratif professionnel. La solution fonctionne avec des imprimantes 3D (Clotoo-L) connectées en réseau à une plateforme web permettant ainsi aux TPE, créatifs et makers d’imprimer leurs créations et prototypes simplement. L’imprimante se veut simple d’utilisation et sécurisée avec un système de filtrage contre les émanations toxiques.
Clotoo propose un écosystème applicatif protégeant la propriété intellectuelle des utilisateurs, adossé à un parc de machines à impression 3D.

 

Comment vous est venue l’idée de créer Clotoo ?

Nous sommes partis du constat que les TPE françaises avaient besoin de mutualiser leurs moyens de production pour atteindre une masse critique leur permettant de rivaliser, tant en souplesse et réactivité qu’en créativité et technicité avec les grandes entreprises.
La possibilité qu’offre la digitalisation des entreprises n’est pas tant l’ouverture à l’international que la possibilité d’une relocalisation de la production et des marchés. Tout est là, à portée de main, mais les petites entreprises à qui nous nous adressons sont trop occupées à travailler pour pouvoir lever le nez et se pencher sur les questions qui traversent notre société hyper-industrielle pour reprendre les mots de Pierre Veltz. Effectivement l’industrialisation se propage au monde des idées et les entreprises qui marient le Hard et le soft sont les plus à même de conquérir des marché. Nous avons donc imaginé que ce qui s’était fait pour accélérer le fonctionnement des ordinateurs , à savoir la parallélisation des processeurs pouvait se faire avec les imprimantes 3D d’où l’idée de réseau massivement parallèle d’imprimante 3D. Nous avons ajouté à cela l’aspect collaboratif pour permettre à chaque utilisateur d’amortir le coût de la location de nos machines. En faisant apparaître sur le réseau sa machine un propriétaire de Clotoo-L peut « louer » du temps machine a ceux qui se connecte à l’interface.

Quelles sont les principales caractéristiques du votre solution ?

Notre solution s’articule autour d’une machine de milieu de gamme dédié à l’impression professionnel de l’ABS. Nous l’avons conçue à partir de mi 2016 autour de 3 principes de base.
La simplicité d’usage : avec un système de coloration breveté pour éviter de changer les consommables pour chaque couleur.
La sécurité avec un système de filtration assurant la sécurité de ses usagers contre les émanations toxique pour pouvoir l’utiliser n’importe où, comme les établissements recevant du public ou bien même les bureaux. Car n’oublions pas que rester a côté d’une imprimante 3D ouverte et non filtrée c’est prendre le risque d’inhaler du styrène dans des proportions graves pour la santé.
La connectivité à un service Cloud avec un environnement soft homogène, complet et sécurisé. Qui va permettre d’assurer le workflow de la visualisation et modification des fichier .STL, un Slicer en ligne qui protège les données des utilisateurs, en passant par la commande jusqu’à la facturation et la rétribution.
Car ce qui est collaboratif c’est que chaque propriétaire d’une Clotoo est rétribué lorsque sa machine fait une impression pour autrui

Clotoo-L
Clotoo-L, l’imprimante 3D connectée et partagée

Quels sont les avantages concurrentiels de votre dispositif ?

Nous avons des concurrents sur l’aspect plateforme de notre projet.
Dans ces plateformes il y des makers qui impriment pour vous, mais il n’y a pas d’homogénéité dans le parc de machines ce qui rend difficile la répétabilité. Et il n’y a pas non plus d’automatisation du process, il faut envoyer son fichier 3D et prendre le risque d’être piraté. Il faut en outre faire confiance à votre interlocuteur pour les paramètres d’impression de votre pièce. Dans notre interface web vous réglez vous même votre impression et l’imprimante 3D distante ne reçoit que l’ordre d’impression et pas un document qui contient votre propriété intellectuelle.
Nous avons aussi des concurrents sur la machine, mais le positionnement de notre machine sur le milieu de gamme nous rend même compétitifs face au leader américain sur l’ABS, nous sommes au moins aussi fin qu’eux et plus stable dimensionnellement dans les 3 dimensions.

Quelles sont les principales étapes de développement de Clotoo-L ?

Nous avons commencé par concevoir la plateforme cloud dès le début 2016 puis nous avons mené de front le développement de la machine avec ses outils en ligne. Aujourd’hui nous cherchons des distributeurs pour notre solutions.

Comment ce dispositif est-il accueilli par les artistes et makers ?

Chez Clotoo nous avons la fibre artistique notre slogan est d’ailleurs « Design, edit, repeat« . Nous pensons que notre plateforme est un outil formidable pour permettre de tester et de vendre des oeuvres quelles qu’elles soient tout en protégeant les droit d’auteurs. Avec notre réseau de machines additives et sa technologie de précision, Clotoo offre la possibilité de vous adresser directement à l’utilisateur en fixant vous-même votre prix, en protégeant votre propriété intellectuelle ceci sans trahir vos dessins. Vous gardez le contrôle du rendu final. En circuit court, les créations sont commandées en ligne puis produites fidèlement à l’unité ou simultanément en petite série par des entreprises locales sur le lieu de livraison.
Nous avons d’ailleurs demandé à des créateurs de renoms d’imaginer des objets pour nous, Cette collaboration a fait l’objet de 15 jours de Workshop pendant l’édition 2016 de D’Days. C’était un moment magique pour une jeune start up comme la nôtre. Cela nous a permis de confirmer la pertinence du choix de la verticalité de notre offre. En effet, comment promettre la sécurité et la qualité d’un projet si un maillon de la chaîne de production n’est pas maîtrisé ?

Quelles sont vos priorités sur les 12 à 24 mois ?

Premièrement, c’est la constitution d’un réseau primordial qui permettra de faire la preuve de concept commerciale, qui occupe nos forces pour ce premier semestre 2017. Pour accélérer cette phase nous louons notre imprimante 3D grâce à la société Locam. C’est un gage de sécurité pour les entreprises et cela permet de renouveler son matériel professionnel sans engager de nouveaux crédits ni recourir à ses fonds propres.

Deuxièmement, nous développons avec nos partenaires Sogilis et Maya technologie, des solutions Grand comptes dans le domaine du Cross-Canal. Les Retailers généraliste et d’une manière plus générale toutes les entreprises qui possèdent des site de ventes en lignes et des magasins physique cherchent à attirer du flux clients sur les points de vente. La verticalisation de notre process de fabrication va permettre de décupler les offres sans créer de stock. Notre solution permet d’imprimer en 3D depuis le site du commerçant et de diriger l’ordre de production vers le magasin physique choisi par le client.
Celui-ci peut se rendre dans l’enseigne et retirer l’objet fabriqué, c’est l’occasion pour les vendeur de proposer des ventes additionnelles. La peinture pour telle enseigne d’Art créatif, ou la figurine complémentaire pour telle enseigne de Jeux jouets.

Enfin, nous projetons une levée de fond de 500K€ pour octobre 2017. Cette levée de fond aura pour objectif d’accélérer commercialement.

Quelle est votre vision de l’impression 3D du futur ?

Le Réplicateur, à bord de l’Enterprise, le capitaine Kirk dispose d’un système de téléportation miniature et modifié qui combine de l’énergie et de la matière pour synthétiser n’importe quel forme de nourriture ou de boisson, ou même d’objet. Chez Clotoo on peut déjà transmuter les belles idées en bon projet sur la plateforme app.clotoo.com.

 

Distree ConnectInterview réalisée dans le cadre du salon DISTREE#Connect – du 24 au 25 avril 2017.
Rendez 100% connecté dédié à la distribution 2.0 – Objets Connectés, accessoires High Tech et Smartphones.
Clotoo fait parti des lauréats du concours de start-up Smart Tech Show.

89
Shares
Share on Pinterest
More share buttons