Interview de Matthias Schmitt, fondateur de Still Human

Interview de Matthias Schmitt, fondateur de Still Human

Rencontre avec le créateur du Cyborg Vegetal

99
Shares
More share buttons
Share on Pinterest
Matthias Schmitt, fondateur de Still Human
Matthias Schmitt, fondateur de Still Human

Société : Still Human
Nom : Matthias Schmitt
Fonction : CEO, fondateur

 

Jeune designer industriel de 27 ans, Matthias travaille depuis 3 ans sur son Cyborg Vegetal. Ce concept est né de son projet de fin d’étude dans le cadre de son master en design. Il travaille aux côtés de Pierre-Louis Marquet pour concevoir les plantes connectées de demain, les cyborgs végétaux du futur.

 

 

 

Le lien entre l’homme et la nature est très fort. Nous oublions parfois que l’homme dépend de la nature et que celle-ci assure la survie de l’être humain. En milieu urbain, les plantes font office « d’objets décoratifs » pour nos maisons, nos bureaux… elles sont pourtant vivantes et partagent nos vies. Still Human, une startup française a eu la bonne idée de nous ré-apprendre à être conscient de la « Vie » qui anime nos « végétaux domestiques ». Pour ce faire, la jeune société mêle objet connecté et robotique pour nous traduire les besoins de nos plantes et les rendre plus « vivantes ».

Du pot de fleur connecté au Cyborg Vegetal, Still Human réinvente la place qu’occupe les plantes dans notre quotidien !

Deux produits sont en cours de développement :

BIOM, le pot de fleur connecté

Cet objet se comporte comme un traducteur du végétal. L’appareil exprime les besoins de la plante à l’aide d’une diode lumineuse présente en façade. Cette dernière clignote en couleur plus ou moins intensément tel un cœur qui palpite :

  • Bleu, lorsque la plante a soif,
  • Rouge, lorsqu’elle a chaud,
  • Jaune, lorsqu’elle a besoin d’ensoleillement,
  • Vert, pour l’engrais.

Les besoins de la plante sont également accessibles via une application mobile dédiée, connectée avec en Bluetooth avec le pot BIOM.

GA.IA, le Cyborg Vegetal

GA.IA est un pot de fleur connecté et mobile. Il va au-delà de la simple mesure des besoins de la plante. En plus de lui offrir un cerveau, il lui donne des jambes… enfin de roues ! L’idée de GA.IA est de donner de l’autonomie à la plante en lui permettant de se déplacer lorsqu’elle en a besoin. Qu’il manque de soleil ou d’eau, le Cyborg Vegetal peut se déplacer pour répondre à ses besoin.

Rencontre avec le créateur du Cyborg Vegetal

C’est une rencontre fort sympathique que nous vous proposons avec Matthias Schmitt, le fondateur de Still Human pour comprendre le futur des plantes connectées et cyborgs végétaux.

99
Shares
Share on Pinterest
More share buttons

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE