Les objets déconnectés à l’heure d’hiver

Les objets déconnectés à l’heure d’hiver

88
Shares
More share buttons
Share on Pinterest

02_flat_christmas_american

Alors que les objets connectés sont de plus en plus populaires et se préparent à être les stars de ce Noël, nos objets traditionnels (non connectés) sont-ils encore digne d’intérêt ?

Le changement d’heure qui a eu lieu le week-end dernier a été pour moi l’occasion de porter une réflexion sur le « tout connecté » .

Nous faisons tous la même routine, dès les premières lueurs, nous entrouvrons péniblement un œil pour regarder le radio réveil et s’attendre à dormir quelques minutes de plus avant de partir au travail. Or le dimanche 25 octobre 2015 a été un véritable choc, en regardant l’heure de mon radio réveil, je me suis aperçu  avec stupeur que celui-ci ne donnait pas la « vraie » heure, l’heure qui est fixée pour cette période d’hiver et qui me permet de dormir une heure de plus !

En consultant l’heure du four, de ma montre, de l’horloge, le même constat terrible s’imposait : mes « objets déconnectés » me trahissaient. Ne pouvant plus leur faire confiance, je devais me rabattre sur mes objets connectés, à savoir ma Box, ma montre connectée, ma radio-wifi, mon téléviseur connecté qui eux étaient parfaitement synchronisés.

Voici les questions suggérées par ce constat :

  • Finalement, est-ce que les objets usuels du quotidien ne devraient-ils pas s’appeler « objets déconnectés » ?
  • Ou est-ce nous, qui à tort et dans l’obligation du « tout connecté », privilégions les objets connectés (intelligents) pour nous donner la bonne heure ?
  • Est-il nécessaire, dans notre société, de faire une différenciation entre les « objets basiques » (équipés d’un moteur mécanique), les « objets déconnectés » utilisant l’électricité comme moteur, et les « objets connectés » qui tirent parti d’Internet ?

Dans ce cadre, les objets « déconnectés et connectés » se retrouvent au moins sur un point, ils ne fonctionneront plus en cas de coupure de courant, alors que l’objet « basique », autonome, continuera indéfiniment à fournir une information « presque fiable » (à part l’heure d’hiver et d’été).

L’heure d’hiver est bien entendu un prétexte pour parler de cette obsolescence pas si « programmée » de nos objets « usuels ».

En effet, ne vous est-il pas arrivé plusieurs fois, de vous rabattre sur une montre « classique » car votre montre connectée n’avait plus de batterie ?
Et comment synchroniser son capteur d’activité alors que l’on se trouve dans le métro sans connexion Internet ?

Finalement, malgré tout, une fois que l’objet connecté m’a donné ma bonne heure, je me suis empressé de remettre à jour mes objets « déconnectés », jusqu’à la prochaine fois…

A mon sens, l’essor des objets connectés ne se fera que si le fossé entre les objets « basiques » ou « déconnectés » sera trop important et où le retour vers nos vieux appareils sera inutile voire impossible.
Les problèmes d’autonomie et de couverture Internet sont les derniers obstacles à la fiabilité des objets connectés et les progrès technologiques sont en passe de les résoudre.

88
Shares
Share on Pinterest
More share buttons

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE