42
Shares
More share buttons
Share on Pinterest

Ce qu’il faut retenir du CES 2017

Nous nous sommes rendus à Las Vegas pour vivre ce CES 2017, rencontrer les start-ups de demain et découvrir de nouveaux objets connectés. Voici ce que qu’il faut retenir de ce CES n°50.

Cette nouvelle édition du Consumer Electronic Show ne fut pas marquée par l’émergence d’une nouvelle technologie révolutionnaire. Néanmoins, nous avons pu constater que certaines technologies arrivent en phase de maturité avec des utilisations croissantes et des intégrations de plus en plus larges.
Reconnaissance vocale, réalité virtuelle, objets connectés, maison connectée, robots, intelligence artificielle… des sujets passionnants en pleine ébullition pour enrichir notre quotidien !

Alexa, l’assistant d’Amazon sous toutes ses formes

3 objets connectés à Alexa : Olly de Emotech, la lampe de Technicolor et le Hub Robot de LG
3 objets connectés à Alexa : Olly de Emotech, la lampe de Technicolor et le Hub Robot de LG

L’assistant du géant de e-commerce a gagné des points cette année. Sa stratégie d’ouverture a porté ses fruits et de nombreux constructeurs tiers ont intégré l’IA d’Amazon dans leurs produits. Nous avons ainsi pu converser avec l’assistant vocal sur différents types d’appareils : du haut-parleur futuriste Olly de Emotech, en passant par la lampe/routeur de Technicolor, jusqu’aux robots les plus attachants tels que le Hub Robot de LG.

La VR à toutes les sauces

HTC Vive & Oculus Rift
HTC Vive & Oculus Rift

La réalité virtuelle a affiché une présence record. Une multitude de sociétés ont présenté des contenus et expériences dans des casques VR. Pas de nouveautés particulières chez les principaux fabricants de casques. Point de HTC Vive 2 à se mettre sous la dent, enfin sur le nez !

Malgré l’absence de nouveautés, nous avons pu constater que le Vive de HTC était la solution la plus utilisée par les fournisseurs de contenus VR devant l’Oculus Rift.

Concernant les efforts déployés dans le développement de nouvelles solutions matérielles, la seule nouveauté se trouve dans l’Eye Tracking. En effet, certaines start-ups développent des solutions de tracking des yeux en temps réel pour optimiser l’affichage des contenus immersifs.

Au-delà de ce constat technologique, le CES fut l’occasion de voir une multitude de scénarii d’usages. Deux grandes familles émergent : les jeux et le B2B.

Le gaming n’a plus rien à prouver sur le secteur de la VR. En effet les jeux immersifs proposant des expériences en réalité virtuelle sont des plus convaincants ! Les utilisateurs peuvent ainsi vivre le jeu à la première personne et à travers les yeux et les mains de leur personnage.

Les solutions de VR en BtoB permettent aux clients de se projeter dans l’usage proposé par le professionnel. De l’essai d’une voiture à la visite d’une chambre d’hôtel, les exemples sont nombreux !

Des start-ups innovantes au connecting washing

Eureka Park - CES
Eureka Park – CES

Les appareils et solutions connectés les plus innovants étaient largement rassemblés à l’Eureka Park. Véritable vivier d’innovation, cet espace d’exposition a rassemblé comme toujours toutes les jeunes pousses de l’IoT.

Les start-ups françaises y étaient grandement représentées, 3ème pays au monde derrière les US et la Chine ; la France a affiché une dynamique de feu pour la 50ème édition du CES.

Les nouveautés qui ont retenu notre attention :

Chez les start-ups

La French Tech à l’honneur

Les start-ups françaises, largement représentées encore cette année, ont su démontrer tout leur savoir-faire en matière d’innovation, d’ingénierie et de design. On retrouve l’essentiel des start-ups françaises à l’Eureka Park, véritable berceau d’innovation, mais également quelques autres plus grandes ayant été rachetées ou ayant levé des fonds.

  • Le foulard connecté / masque anti-pollution Wair affine son design. Nous nous approchons d’une disponibilité prochaine !

#Wair le foulard anti-pollution connecté #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Meyko, le petit avatar pour aider les enfants asthmatiques à suivre leur traitement montre le bout de son nez ! C’est le premier prototype fonctionnel que j’ai eu l’occasion de voir. Nous encourageons la start-up française à avancer dans le développement de leur produit :)

#Meyko aide les enfants asthmatiques #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Le deuxième objet de SensorWake est annoncé un an après le réveil olfactif ! Oria est un diffuseur d’arômes connecté pour mieux dormir. Il diffuse une odeur pour s’endormir et durant la nuit.

Dormir mieux avec le diffuseur d’odeurs connecté #Oria de #SensorWake #FrenchTech #EurekaPark #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Fenotek, la start-up derrière l’interphone connecté futuriste affine le design de son objet avec une conception plus robuste tout en acier et un nouvel écran en couleurs. Le produit approche de la finalisation pour une livraison d’ici la fin de l’année.

  • Sonora Labs, start-up spécialisée dans la greentech, développe LOLA une box « data center à domicile ». L’appareil propose de gérer le stockage des fichiers numériques de l’utilisateur (5 To de stockage) de manière sécurisée et avec un interface de type « media center ». Ce n’est pas tout, l’utilisateur peut mettre à disposition une partie de son espace de stockage et gagner de l’argent avec ! Sonora Labs veut, grâce à sa communauté, mettre à disposition aux fournisseurs de contenus de l’espace de stockage pour mettre en cache les vidéos les plus populaires afin d’économiser de la bande passante. Ainsi tout le monde est gagnant ! Les utilisateurs peuvent gagner jusqu’à 50€ par mois (en devenant CDN) et les fournisseurs de contenus (Netflix, Google, Spotify…) peuvent économiser de la bande passante, réduire leur coûts, leur consommation d’énergie et améliorer les temps de réponse de leurs services.

#Lola le media center killer ecofriendly #CDN #Cloud #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • OnTracks est une solution connectée composée de deux bracelets permettant de guider le porteur lors d’une scéance de running, une balade à vélo ou à moto. Les bracelets se portent sur chaque poignet et vibrent pour guider l’utilisateur. Les bracelets affichent également la direction à prendre au prochain carrefour.

#onTracks les bracelets connectés vibrants pour vos guider pendants votre running ou votre sortie vélo ou moto #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

Le reste du monde
  • La technologie holographique de KinoMo a le mérite d’attirer l’attention ! Il est certain qu’à court terme, des distributeurs devraient adopter cette technologie pour afficher leurs nouveaux produits.

La technologie holographique de #KinoMo #CES2017

Une vidéo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Vinci de Inspero est un casque connecté qui a du style ! Premier du genre à afficher un écran latéral, ce casque connecté ne s’arrête pas là. Il intègre un capteur d’activité et un assistant vocal. Petit bijou de technologie, ce casque audio à isolation active et recharge par induction a de quoi séduire !

#Vinci le casque audio connecté qui cartonne ! #CES2017

Une vidéo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Les écouteurs intra-auriculaires totalement sans-fil Clik de MyManu proposent une traduction en temps réel !

#Clik de #Mymanu les écouteurs intra sans fil traducteur en temps réel ! #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Knoki est un appareil qui s’installe sous une table ou un meuble et qui détecte les « toc toc ». Les séquences sonores peuvent déclencher des scénarii connectés : allumer une lampe, lancer la musique…

Contrôler ses objets connectés au tap avec #Knocki #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Sprimo est un purificateur d’air connecté personnel. Il a le mérite d’avoir de la gueule !

#Sprimo le purificateur d’air connecté personnel #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Motiv est le plus petit capteur d’activité / capteur de sommeil intégrant un cardio-fréquencemètre. L’appareil se présente simplement sous la forme d’une bague.

Chez les plus grands

  • Chez Netatmo, ce sont deux nouveaux produits au catalogue (un détecteur de fumée et une sirène) et deux partenaires clés avec l’annonce du programme « with Netatmo » certifiant ainsi des produits tiers à communiquer avec Netatmo. Une fenêtre de toit connectée Velux Active et une gamme d’interrupteurs et prises connectées Legrand baptisées Céline with Netatmo. Ce qui n’est pas anodin étant donné que Legrand a largement investit dans Netatmo.

Le détecteur de fumée de #Netatmo #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

La sirène connectée de #Netatmo #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

#Velux se connecte à #Netatmo #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

Les prises et interrupteurs de la gamme #Céliane de #Legrand se connectent à #Netatmo

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Withings, fraîchement racheté par Nokia, dévoile une brosse à cheveux connectée développée avec Kérastase du groupe L’Oréal. Cette brosse donne des recommandations personnalisées pour améliorer le brossage et utiliser les bons soins.

La brosse connectée #HairCoach de #Kérastase et #Withings

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • SleepSensor de Holi est un capteur de sommeil qui se porte différemment des autres dispositifs du marché. En effet, l’appareil se clip sur le t-shirt de l’utilisateur et se positionne en haut du buste. Selon le fabriquant, ce positionnement optimise la mesure du sommeil couplé à des algorithmes visiblement très pointus !

#SleepSensor de #Holi #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Misfit, racheté par Fossil permet à l’horloger d’intégrer la fonction de capteur d’activité dans pléthores de montres mécaniques du groupe. On retrouve ainsi une montre Armani de la gamme AX intégrant le suivi de l’activité.

#Armani connecte ses montres avec #Misfit #Fossil #FossilWatch #ArmaniExchange #AX CES2017

Une vidéo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Cela n’empêche pas Misfit de suivre son propre chemin en présentant une smartwatch avec son propre OS baptisée Vapor. La première impression est plutôt bonne, l’affichage est bien rendu et l’interface est fluide !

La #smartwatch de Misfit en vidéo #Vapor #Fossil #CES2017

Une vidéo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • La SmartRemote de Sevenhugs est en passe d’être livrée cet été. Pour la première fois j’ai pu tester une version finale du produit. Bluffant ! Je suis très impatient de recevoir la télécommande connectée cet été !

La #SmartRemote de #Sevenhugs #CES2017

Une vidéo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

La #SmartRemote de #Sevenhugs en action ! #CES2017

Une vidéo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Polaroid se cherche. Pour être tout à fait honnête, je ne comprends pas pourquoi ce pionnier de la photographie instantanée dilue ses efforts dans des technologies très différentes avec dans certains cas du repackaging chinois… du smartphone, du bracelet connecté, de la smartwatch, du drone, des imprimantes 3D… Néanmoins, un nouvel objet mérite le coup d’oeil cette année, une caméra connectée 1080p, 140° avec un design audacieux, pourquoi pas !

La caméra connectée #Polaroid #Hoop #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • ODG est l’un des seuls acteurs du marché des lunettes connectées à sortir de nouveaux produits pour le CES. Les ODG R8 & R9 s’imposent donc comme les nouvelles générations de lunettes de réalité augmentée. Equipées de deux écrans OLED Full HD, motorisées par un processeur Qualcomn Snapdragon 835, les lunettes proposent une expérience AR immersion avec un champ de vision de 40° pour les R8 et 50° pour R9.

Les nouvelles lunettes connectées de #ODG #AR #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Netgear dynamise entièrement sa gamme de caméras connectées Arlo avec :
    • Arlo Pro : une mise à jour du modèle de base avec des caméras plus puissantes, avec un meilleur angle de vison, une vision nocturne optimisée, l’ajout du son (in/out) et l’intégration d’une batterie amovible rechargeable.

    • Arlo Go : un nouveau modèle avec carte microSD et carte SIM compatible 4G LTE pour rester connecté en toutes circonstances.

#ArloGo la caméra connectée 100% sans fil et autonome de #Netgear avec microSD et carte SIM 4G LTE #Arlo #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

    • Arlo Baby : le plus sympa des babyphones présenté en ce début d’année. Avec son look fun, ses réglages très ergonomiques, son support de fixations, et ses fonctions clés (1080°p, veilleuse…), la nouvelle caméra connectée pour bébé de Netgear a de sérieux arguments!

#ArloBaby la caméra connectée pour bébé de #Netgear #Arlo #Babyphone #Cute #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • MiBunni de Xiaomi est un petit avatar connecté qui s’illumine et raconte des histoires aux enfants. Cute.

#MiBunny #Xiaomi #CES2017

Une vidéo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Under Armour présente une nouvelle paire de chaussures connectées pour sportifs. Très pointues, elles mesurent le nombre de pas, la cadence, la durée, la distance pour un suivi optimale des courses et donnent un « Jump Score » déterminant la fatigue musculaire recommandant ainsi le temps de récupération. Elles disposent d’une autonomie dépassant la durée de vie des chaussures, soit 400 miles (640 km), donc pas besoin de les recharger.

#Speedform #Gemini3 les nouvelles baskets connectées de #UnderArmour #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Chez Elgato, on se lance dans un nouveau design plus premium. Acteur connu pour ses objets pour la maison connectée à la solution Homekit d’Apple, les accessoires de Elgato sous l’identité « Eve » fonctionnent en Bluetooth et se connectent à l’Apple TV permettant ainsi un contrôle des appareils à la voix via Siri ou l’app « Maison » d’Apple. Historiquement en plastique blanc, les objets Eve d’Elgato gagnent en design cette année.
    En effet, le fabricant présente une mise à jour significative de sa station météo (Eve Weather) avec un device cerclé d’acier et une façade noire + un écran.

#EveWeather la nouvelle station météo de #Elgato avec un nouveau design et un écran intégré #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Eve Aqua un contrôleur d’irrigation

#EveAqua le contrôleur d’irrigation de #Elgato #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Pour le reste du catalogue, Elgato ajoute un détecteur de fumée, Eve Smoke

#EveSmoke le détecteur de fumée de #Elgato #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Eve Extend, un « Bluetooth extendeur »

#EveExtend permet d’étendre la portée du #Bluetooth de son réseau domestique #Eve #Elgato #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Et Eve Light Switch, un interrupteur

#EveLightSwitch l’interrupteur connecté de #Elgato #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • SomfyOne est une station de sécurité pour la maison. Cet appareil, dernier né de chez MyFox, fraîchement racheté par Somfy, ne porte donc pas la marque domotique historique mais plutôt celle du vendeur volet roulant se positionnant maintenant au cœur de la maison connectée en opérant différentes acquisitions. Cette station de surveillance reprend les fonctions phares de la précédente caméra connectée de MyFox en ajoutant différentes fonctions clés autour de la sécurité. On retrouve ainsi un objectif Full HD avec obturation mécanique (fonction rare sur le marché), détecteur de mouvement/intrusion et sirène.

  • PetCube Bites est le nouvel appareil connecté à destination des chats présenté par la société PetCube. On retrouve la fonction principale du premier produit, c’est à dire une caméra avec pointeur laser pour surveiller et jouer avec son animal de compagnie à distance. En plus, ce nouvel objet ajoute un distributeur de friandises, de quoi réconforter son chat en cas d’absence.

#PetCube ajoute un distributeur de friandises à sa caméra connectée + pointeur laser pour chat #PetCubeBites #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

  • Technicolor est l’un de ceux dont on ne parle que très rarement sur le secteur du hardware. Marque plutôt connue par le grand public comme technologie liée à l’image sur le marché du cinéma, Technicolor est également un fabricant historique de solutions matérielles (en marque blanche) pour les opérateurs. On retrouve au catalogue des technologies d’upscalling pour encoder des fichiers vidéo en haute résolution, des routeurs et autres appareils techniques. Cette fois-ci, la marque français frappe fort en ajoutant sa touche design dans un produit innovant : une lampe connectée. Loin des lampes connectées classiques, la lampe de Technicolor intègre également un routeur pour servir de relai Wifi au sein du foyer et ajoute le contrôle vocal par le biais d’Alexa d’Amazon. Un produit sexy, performant et contrôleur vocal de la maison connectée, cette lampe Technicolor a de sérieux arguments.

Connecting washing ou « Internet of Shit » pour les détracteurs

Cette 50ème édition n’a pas été l’année des plus grosses innovations technologiques mais plutôt de la maturité et de l’excès dans certains cas.

En effet, au-delà des technologies de plus en plus matures telles que la reconnaissance vocale largement représentée par Alexa d’Amazon, la réalité virtuelle avec HTC Vive, Oculus Rift et autres casques Samsung GearVR et DayDream de Google… Ce fut l’année du connecting washing !

Nous avons pu assister à une connexion à outrance, parfois juste pour dire : « nous avons un objet connecté ! » Oui mais, pourquoi faire ? C’est bien la question que nous sommes en droit de nous poser quand nous voyons un slip connecté, une bouteille connectée, un support pour pénis connecté ou autres gadgets connectés… Dans certains cas, on peut donc constater que la valeur d’usage générée par l’objet connecté n’est plus au cœur de la réflexion, mais plutôt la connexion à tout prix ! C’est bien dommage car ce genre de pratique participe à dégrader la valeur des objets connectés auprès des consommateurs générant encore plus de confusion et donc une perte d’intérêt pour le domaine. Certains détracteur parle même de « l’Internet of Shit ».

La maison connectée se cherche encore un cerveau

Malgré des efforts incessants de la part des différents acteurs du marché : start-up, pionniers de la domotique, GAFA ou autres sociétés d’innovation, on constate bien qu’aucun acteur n’arrive à s’imposer comme solution ultime pour piloter la maison connectée d’aujourd’hui et de demain. Le seul acteur à tirer son épingle du jeu est bien évidemment Amazon avec sa plateforme de reconnaissance vocale Alexa qui s’intègre dans une multitude de produits, mais est-ce suffisant ? Mark Zukergerg l’a bien précisé avec son assistant domotique Jarvis, où il souligne les faiblesses d’un système exclusivement vocal et préférant ainsi revenir à un contrôle textuel.

Ce CES 2017 a été également l’occasion de voir quelque produits Homekit (contrôlé via Siri) comme les derniers produits de Elgato ou encore quelques initiatives innovantes dans le pilotage de la maison connectée. Je pense notamment à la Smart Remote de Sevenhugs et le réveil Bonjour de Holi, qui pour moi font partie des deux produits les plus innovants de cette année 2017 en Smart Home made in France. Ils seront disponibles cet été pour les backers Kickstarter. Vivement qu’on puisse les tester !

Quelle sera la bonne recette ? Quel acteur va faire la différence ? L’assistant vocal d’Amazon va-t-il gagner en fonctionnalités et en part de marché ? Google va-t-il arriver à percer avec Google Home ? Apple va-t-il s’imposer avec Homekit en développant son propre assistant physique ? Les pionniers de l’IoT vont-ils fédérer autour de leurs produits, comme l’initiative du programme « with Netatmo » ? Les robots de services vont-ils s’intégrer rapidement dans nos foyers ?

Il y a encore beaucoup à faire pour démocratiser la maison connectée auprès du grand public et les différents acteurs du secteur ne manquent pas d’idées ! Nous verrons bientôt quelles solutions deviendront incontournables.

Les robots omniprésents

Cette 50ème édition du CES a été l’occasion de rencontrer une multitude de robots.

En effet, cette année ils étaient omniprésents, présentés sous toutes les formes, de toutes tailles, et surtout dotés de reconnaissance vocale et dans bien des cas motorisés par Alexa d’Amazon.

Côté Frenchy, nous avons pu croiser Leenby de Cybedroid avec son robot de service low cost.

Le petit robot compagnon Buddy était également de la partie pour présenter son nouveau SDK pour les développeurs.

#Buddy bientôt dispo + un SDK pour les devs #CES2017 #Robot

Une vidéo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

Nous avons rencontré Yumii, un robot de télé-présence mis à profit pour relier les seniors et les proches / aidants.

#Yumii la robotique au service des personnes âgées et des aidants #Robot #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

Au-delà des frontières françaises, nous avons pu rencontrer la dernière mouture du robot Segway. Baptisé Loomo, ce robot est basé sur un gyropode Ninebot Mini Pro enrichi d’un kit robotique motorisé par Intel. On retrouve un écran et des capteurs embarquant la technologie RealSense d’Intel permettant à l’appareil de reconnaître et de suivre les utilisateurs.

#SegwayRobot #Segway #Ninebot #Loomo #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

LG a présenté Hub Robot. Reprenant le design de Jibo et intégrant l’assistant vocal Alexa, le constructeur coréen présente un petit robot domestique grand publique.

#LG #Robot #CES2017

Une vidéo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

Sdeno, le robot assistant de Slightech.

#Slightech #Robot #CES2017

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

Emys, le robot éducatif pour les enfants (qui fait peur^^).

#Emys le robot éducatif pour les enfants de #FlashRobotics #CES2017

Une vidéo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

Et pour finir Kuri de Mayfield Robotics, affiche un design très attachant. Designé par un ancien de Pixar, Kuri impose avec sa frimousse. Il se positionne en assistant avec un système de reconnaissance vocale, il surveille la maison, diffuse de la musique et divertit les enfants.

#Kuri le #robot le plus mignon du #CES2017 #KuriRobot

Une photo publiée par Web des Objets (@webdesobjets) le

L’intelligence artificielle, the next big thing

Le paysage technologique de demain se dessine avec de plus en plus d’intelligence artificielle. Cœur digital des machines, l’IA développe ses compétences dans différents domaines pour animer objets et services connectés.

Du thermostat connecté à l’enceinte Bluetooth, du robot éducatif au robot de service, du gyropode connecté à la voiture autonome, du smartphone à la smartwatch, l’IA va motoriser l’ensemble de notre univers digital de demain.

Cela passe par l’enrichissement des algorithmes dans le Cloud avec la Big Data et le Machine Learning pour améliorer la pertinence/efficacité des apps et services. Mais aussi par la compréhension de l’Homme avec la reconnaissance vocale en langage naturel mais aussi à l’écrit avec les chatbots.

Ajoutons à tout ça une bonne dose d’interopérabilité (enfin espérons) et voici notre futur. Univers peuplé d’objets connectés et de robots doués d’intelligence et capables de communiquer entre eux pour améliorer la vie des Humains.

42
Shares
Share on Pinterest
More share buttons