Santé connectée et maladies chroniques : pour un meilleur suivi du patient

Santé connectée et maladies chroniques : pour un meilleur suivi du patient

45
Shares
More share buttons
Share on Pinterest

Que l’on souffre d’arthrose, que l’on soit diabétique ou hypertendu traité. Que l’on soit cardiaque, opéré ou non pour une maladie coronaire, la santé connectée devrait être prescrite à toutes personnes qui sont suivies par des professionnels de la santé pour leurs maladies durables et non guérissables, c’est-à-dire chroniques. En effet, lorsque l’on considère que la santé connectée est un ensemble de sites internet d’informations et de conseils médicaux, d’objets connectés mesurant les fonctions vitales de nos organes et d’applications associées à ces objets, il paraît alors évident que la santé connectée est un outil indispensable d’accompagnement pour les patients atteints de maladies durables et invalidantes.

La santé connectée : de la compréhension au suivi de la maladie chronique 

Par exemple, une personne diabétique pourra apprendre sur sa maladie en consultant un site spécialisé proposant des informations fiables et validées. Il pourra également visionner une vidéo tutoriel pour apprendre à mesurer son taux de sucre dans le sang. Au quotidien, il pourra se servir d’un lecteur glycémique connecté qui enregistre toutes les informations relatives à sa maladie. Les  informations récoltées par le lecteur de glycémie pourront être transmises au médecin du patient. Ce spécialiste, informé de l’équilibre ou non du diabète, peut alors réagir rapidement et suggérer des modifications de posologies, voire de médicaments.

Lors de l’initiation d’un traitement, suite au diagnostic d’une maladie chronique comme par exemple une hypertension artérielle, une maladie migraineuse, l’usage d’un pilulier pour prendre ses médicaments aux heures préconisées est intéressant. Surtout si le pilulier est associé à un tensiomètre pour vérifier que la tension se normalise avec le traitement ou bien avec un journal numérique permettant d’enregistrer la fréquence des crises de migraines, leurs circonstances de survenue et la réduction des épisodes migraineux suite à l’application des recommandations émises par un professionnel de santé. A l’occasion d’une visite de contrôle chez le médecin, l’analyse des résultats collectés par les objets connectés aidera donc à apprécier le contrôle ou non de la maladie chronique récemment découverte.

Dans le cadre du suivi d’une pathologie durable et traitée, comme la polyarthrite rhumatoïde, une séropositivité HIV ou encore une maladie de parkinson, la santé connectée a également toute sa place dans l’accompagnement des patients. Par exemple, un traitement médicamenteux contre la douleur ou pour lutter contre des épisodes d’insomnies ou de dépression pourra bénéficier du support de la santé connecté qui aidera les personnes à continuer à prendre régulièrement leurs cachets grâce à une application d’aide à la gestion des manifestations douloureuses et à l’usage du pilulier. Pour les insomniaques, en plus d’applications sur smartphone pour les aider à gérer leurs fatigues, leurs troubles cognitifs liés au manque de sommeil, l’usage de la luminothérapie contribuera à améliorer l’endormissement, les réveils nocturnes.

La santé connectée est donc aujourd’hui partie prenante pour la prise en charge initiale des maladies chroniques mais également pour leur suivi médical. Elle permet aux patients de mieux connaître le fonctionnement de leur corps, de les soutenir dans leurs efforts pour mieux contrôler leurs pathologies et leur faciliter le dialogue avec les professionnels de santé qui les accompagnent grâce à l’analyse ensemble de leurs données physiques et psychiques.

Mieux vivre avec la santé connectée par le Docteur Alain Scheimann
Dans son dernier ouvrage intitulé "Mieux vivre avec la santé connectée, Hygiène de vie, bien-être, suivi médical..." aux éditions 
In Press, le Docteur Alain Scheimann nous guide dans le monde de la e-santé et nous explique comment bien utiliser les 
objets connectés pour rester en forme ou pour nous soigner.
Web des Objets a le plaisir de vous faire découvrir quelques extraits de cet ouvrage disponible en librairie à partir du 
20 septembre 2017.
Extrait 1 : INTRODUCTION - Et si je connectais ma Santé ?
Extrait 2 : LA SANTE CONNECTÉE - Partie 1 : page 63 et 64
45
Shares
Share on Pinterest
More share buttons