12
Shares
More share buttons
Share on Pinterest

Misfit_Shine_SpecMarque : Misfit Wearables
Produit : Shine
Prix : 110€
Shopping_icon_mini_2 Acheter en ligne

 

Le Shine de Misfit Wearables est reconnu comme l’un des capteurs d’activité le plus élégant du marché. En effet, son design est saisissant, entièrement vêtu d’aluminium anodisé avec sa tranche biseautée, il laisse passer la lumière de ses LED disposées de manière circulaire. Il est très compact, léger et peut se porter de différentes manières (clip, bracelet ou collier).

Le Shine se décline maintenant en différentes couleurs : acier, noir, bleu topaz, champagne et rouge en édition limitée. Des accessoires sont également de la partie : bracelets en cuir, collier, t-shirts et chaussettes. Le capteur d’activité Shine ne souhaite pas s’identifier à un bracelet connecté classique, il est avant tout conçu pour être porté, un digne représentant du mouvement des Wearables.

 


Déballage du produit

Le packaging est compact et simple, il faut l’ouvrir comme un livre : sur la gauche, les visuels mettent en avant les différentes manières de porter le Shine ainsi que l’application dédiée. Sur la droite, on peut voir le Shine au centre entouré de descriptions révélant ses spécificités (affichage de la progression journalière, affichage de l’heure, batterie longue durée et étanchéité).

Le contenu de la boîte :

  • Le capteur
  • Un bracelet en silicone
  • Un clip en silicone
  • Une pile CR2032
  • Un accessoire pour ouvrir le capteur afin d’insérer la pile – sous forme d’une pièce de monnaie avec un crochet pour faciliter l’ouverture
  • Un guide de démarrage

Le bracelet en cuir est commercialisé individuellement.

 


Installation

Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0698Pour pouvoir commencer à utiliser l’appareil, il faut d’abord l’ouvrir à l’aide de l’accessoire dédié afin d’insérer la pile. Une fois la pile intégrée, il faut repositionner la coque arrière dans le bon sens (aligner le symbole 12) et appuyer sur celle-ci jusqu’à entendre un « clip ».

Ensuite, il faut télécharger l’application mobile Shine compatible iOS et Android. Il suffit de créer un compte et d’activer le Bluetooth de son smartphone et l’expérience peut commencer.

Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0722 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0723 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0725

L’utilisateur doit renseigner sa date de naissance, son sexe, sa taille et son poids. Pour finir, il faut paramétrer son objectif journalier proposé en points. Dans le cadre de mon test, j’ai configuré 1 000 points, soit un équivalent de 10 000 pas environ par jour.

Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0726 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0736_V2 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0739

 


Utilisation au quotidien

Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0746La plupart du temps, je porte le Shine au poignet avec le bracelet en cuir noir. L’ensemble est à la fois discret et « classe », il s’accorde avec tous mes vêtements. Néanmoins, pour le sport et la natation, le bracelet en silicone est plus adapté car il est encore plus fin et léger et résiste à l’eau. Ce dernier  est moins premium, le plastique fait plus « cheap » et l’ensemble paraît vraiment « light », mais il a le mérite d’être extrêmement fin et confortable. On oublie que l’on porte un capteur et c’est un bon point.

Pour revenir au bracelet en cuir, je le trouve vraiment design, le support en acier avec un disque biseauté met en valeur le capteur. Je reste malgré tout déçu de la qualité des tiges de fixation. Il m’est arrivé plusieurs situations où en ayant légèrement accroché la montre, le bracelet s’est détaché du cadran. De plus, la largeur et l’épaisseur du cuir me semblent légères, j’aurais préféré un peu plus de matière  pour insuffler le même caractère « premium » que le capteur lui-même.

J’ai essayé ponctuellement de porter le Shine avec le clip (sur le revers de ma veste) mais je ne suis pas tout à fait séduit. Mon Shine étant noir, il ne s’accorde pas toujours avec mes vêtements avec cette façon de le porter, j’ai même failli le perdre une fois. Je ne recommande pas cette utilisation.

Le Shine permet également d’afficher le pourcentage de l’objectif journalier atteint en temps réel. Pour cela, il faut tapper sur le Shine à deux reprises pour allumer les LEDs qui sont positionnées de manière circulaire. Il est alors simple de visualiser le pourcentage d’activité réalisée, par exemple, lorsque 6 LEDs sur 12 s’allument, cela correspond à 50% de l’objectif.

Démo vidéo de l’animation :

De plus, il est également possible d’afficher l’heure. L’option est disponible dans les réglages de l’application – « au double tap » – l’heure peut être affichée avant ou après le compteur d’objectif. L’animation fonctionne de la manière suivante : la première LED reste fixe sur le 12, la deuxième reste fixe sur l’heure et la troisième clignote pour les minutes qui sont donc affichées à 5 minutes près.

Démo vidéo de l’affichage de l’heure :


Pour analyser le sommeil

L’enregistrement du sommeil se fait de manière automatique. Il n’est pas nécessaire de toucher le Shine ou l’application. Le capteur détecte naturellement l’heure du coucher et l’heure du levé assez précisément. Si le Shine fait une erreur d’interprétation, il suffit d’éditer la « vignette nuit » dans l’application en appuyant quelques secondes sur celle-ci. Un menu de réglage s’affiche pour modifier les heures de début et de fin de la période de sommeil.

Les données enregistrées sont affichées via une « vignette nuit » qui s’expand au clic et qui dévoile un graphique récapitulatif. La vignette intègre l’heure du coucher et l’heure du levé, elle affiche la durée totale de sommeil et la durée de sommeil profond. Le graphique symbolise les phases de sommeil léger (violet clair) et profond (violet foncé) sur la période.

Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0730 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0731 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0732

 


Pour le sport

Pour enregistrer une activité, il suffit de taper sur le Shine à trois reprises, il affiche alors une animation avec ses LEDs pour symboliser cette action. Grâce à ce triple tap, le Shine va donc comprendre que l’on marque une activité et va créer un vignette dans l’application pour isoler cet événement. La »balise » enregistre l’heure de début, l’heure de fin, la durée et l’intensité. Le type d’activité peut également être renseigné manuellement en appuyant quelques secondes sur la vignette, un menu propose alors une sélection de sports :

  • Natation
  • Vélo
  • Basket
  • Foot
  • Tennis
  • Par défaut (marche et course)

Des options sont également disponibles dans le menu beta (Labos Misfit) de l’app pour marquer un sport par défaut.

Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0733 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0734 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0747

 


L’application mobile – Shine

L’application Shine est assez simple et plutôt conviviale. Je trouve néanmoins que les statistiques manquent de granularité (comparé à l’application du UP24 de Jawbone par exemple). En effet, les informations sont un peu trop basiques à mon goût. Je pense que ces analyses pourront satisfaire les sportifs occasionnels plutôt que les athlètes de haut niveau.

Il est néanmoins important de spécifier que les deux typologies d’activités sport et sommeil sont mémorisées de manière automatique. On peut également « booster » l’enregistrement d’une activité avec un triple tap. Cette approche « automatique » est un avantage par rapport à la concurrence. La plupart des capteurs actuellement disponibles (ex: UP24 et Fitbit Flex) proposent un enregistrement manuel.

De plus, l’application intègre également un dimension sociale. On peu intégrer la communauté Misfit de manière publique et retrouver ses amis depuis les contacts du téléphone, Facebook et Twitter. L’application peut alors nous avertir lorsque l’un de nos amis à un meilleur score pour nous challenger; un bon moyen pour se motiver!

Pour finir, l’application continue d’évoluer, la fonction « sommeil automatique » à été intégrée lors d’une précédente mise à jour. Les équipes de Misfit sont donc actives et font évoluer leur application. Les fonctionnalités ne sont donc pas figées et devraient évoluer dans le futur.

Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0741_v2 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0742_V2 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0735 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0728

Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0727 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0731 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0733 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0743

Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0744Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0745  Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0730 Test_Shine_MisfitWearables_WebDesObjets_IMG_0729

 


Recharger le bracelet

Contrairement à la concurrence – qui la plupart du temps propose une autonomie d’une semaine avec un recharge par USB – le Misfit Shine, quant à lui, intègre une pile. En effet le capteur fonctionne avec une pile plate au Lithium  CR2032 et propose une autonomie d’environ 4 mois.

Au quotidien, l’absence de recharge est vraiment un confort. Néanmoins, au bout de 4 mois, lorsque le Shine signale qu’il n’a plus d’énergie, il faut trouver le bon modèle de pile rapidement. Heureusement, la plupart des horlogers en proposent… enfin pas tous, j’ai du faire trois boutiques pour trouver la bonne référence et la pile m’a coûté 7€. C’est le prix de l’autonomie, je trouve ce choix intéressant et confortable contre une recharge hebdomadaire via USB de mes autres capteurs.

 


Les points positifs

  • Le design du capteur
  • La qualité de finition du capteur
  • L’étanchéité à 50 mètres – 5 ATM
  • L’autonomie de 4 mois
  • Les différentes manières de le porter avec les accessoires
  • L’affichage de l’objectif journalier
  • L’affichage de l’heure
  • L’enregistrement automatique du sommeil

 


Les points négatifs

  • La qualité des accessoires
  • Le manque de granularité des données récoltées
  • Ne dispose pas de vibreur (pour le réveil)

 


Conclusion

Le Shine est un capteur d’activité simple et design conçu pour tous. Je ne pense pas qu’il soit le meilleur tracker pour les athlètes de haut de niveau, mais c’est justement sa simplicité et sa polyvalence qui le rend accessible au grand public et aux sportifs occasionnels.

Le Misfit Shine est « tout-terrain », sa coque en aluminium anodisé est robuste et résiste à l’eau. Il peut donc faire office de compagnon de natation. En plus de la marche et la course (par défaut) l’application permet d’enregistrer des activités telles que le cyclisme, le basket, le foot et le tennis.

Les LEDs affichant l’heure et le pourcentage de l’objectif journalier atteint sont bien utiles. Ce système d’affichage et plutôt pratique et le rendu esthétique fait son effet. Néanmoins, en plein soleil, les LEDs sont difficilement visibles. Il peut également arriver de devoir s’y prendre à plusieurs reprises pour taper sur l’appareil afin d ‘activer l’affichage. Avec un peu d’entraînement, on peut réduire la marge d’erreur.

Au quotidien, la légèreté du Shine, sa grande autonomie et son enregistrement automatique sont vraiment confortables.

 


Acheter le Misfit Shine en ligne

12
Shares
Share on Pinterest
More share buttons