716
Shares
More share buttons
Share on Pinterest

Présentation de la société Tile Inc. – ex Reveal Labs

 

Tile est le fruit de la réflexion de deux ingénieurs, Nick Evans et Michael Farley, un duo d’amis qui voulaient créer quelque chose de simple pour résoudre les petits désagréments de la vie quotidienne, notamment la perte d’objets, de clés et autres…

Leur solution : Tile. Un petit appareil connecté en Bluetooth avec le smartphone de l’utilisateur, qui permet de surveiller ses objets afin de ne pas les perdre, et en cas de problème les retrouver à l’aide de la communauté.

En juin 2013, les deux amis ont commencés par lancer une campagne de financement participatif à l’aide de la plateforme open source Selfstarter avec un objectif fixé à 20 000 dollars. Ils ont ainsi récolté 2,68 millions de dollars en ligne pour lancer la production de leur appareil; un véritable succès! Leur vidéo YouTube a même été visionnée quasiment 5 millions de fois.

Ils ont ensuite gonflé la taille de leur équipe pour arriver à onze personnes. Leur produit est maintenant disponible en direct sur le site thetileapp.com. A ce jour, l’équipe se concentre sur le développement de la technologie afin de proposer des produits de plus en plus performants.

 


Déballage du produit

 

Nous avons commandé un pack de quatre capteurs. Ceux-ci sont livrés dans une simple enveloppe noire. Minimaliste au possible, l’enveloppe contient un support en mousse dans lequel les capteurs Tile sont logés.

Pour le reste de l’emballage, on trouve une invitation à télécharger l’app, et deux « stickers » afin de pouvoir fixer des capteurs sur les surfaces des objets à surveiller.


Spécificités techniques d’un capteur Tile

 

  • Connectivité : Bluetooth 4.0
  • Portée du signal : 30 mètres
  • Dimensions de l’appareil : 37 mm x 37 mm x 5,3 mm
  • Compatibilité de l’App : iOS et Android
  • Capacité à suivre plusieurs capteurs Tile : limite 8
  • Géolocalisation : utilisation du GPS du smartphone
  • Communauté : recherche de Tile participative sur l’App – principe de crowdsourcing
  • Audio : haut parleur intégré pour les alertes sonores
  • Résistance : résistant aux projections d’eau, à la pluie et à la poussière. Immersion déconseillée
  • Fixation : il peut s’attacher à un porte-clés ou se fixer à un objet avec un adhésif (fourni)
  • Autonomie : il n’est pas possible de changer la pile, ni de recharger la batterie du Tile. Autonomie d’une durée d’un an, après ce délais, le capteur devra être remplacé.

 


Installation du Tile avec l’application mobile dédiée

 

Une inscription au service par mail, un appairage en Bluetooth, de la géolocalisation…
Ensuite, il suffit « d’attacher » un capteur Tile à l’app et le tour est joué. On peut installer jusqu’à 8 capteurs Tile sur un même compte.

 


L’application mobile Tile est disponible pour iOS et Android

 

Capture d’écran 2015-01-20 à 00.24.34  AppStore  GooglePlay

 

L’application mobile Tile est intuitive, simple et dépouillée. Elle se compose essentiellement de deux vues :

  • La liste affichant l’ensemble des capteurs attachés au smartphone
  • La carte affichant la position de l’utilisateur ainsi que ses capteurs

tile-test-webdesobjets-40

 

En sélectionnant un capteur dans la vue liste, l’app affiche sa proximité avec le smartphone. La distance est symbolisée par un cercle vert autour de l’icône Tile. Plus il est proche, plus le cercle est plein. En « slidant » l’interface vers le haut, il est possible d’afficher la dernière position connue de l’appareil.

tile-test-webdesobjets-41

 

Un bouton « find » permet de retrouver le Tile, l’appareil sonne et s’il est hors de portée, on peut déclarer l’objet comme perdu à la communauté.
Reposant sur un principe de « crowdsourcing« , chaque utilisateur possédant l’app Tile peut géolocaliser le capteur de son voisin (de manière invisible et privée).
C’est à la fois la force et la faiblesse de Tile. En effet, ce service collaboratif fonctionne de manière optimale lorsqu’il y a suffisamment d’utilisateurs pour couvrir une zone. Par exemple, le service étant très populaire à San Francisco (lieu de naissance du Tile), il est alors facile de retrouver un objet perdu aux quatre coins de la ville. Tile aura-t-il autant de succès à Paris ? Et quid de la province ?

tile-test-webdesobjets-42

 


Utilisation du Tile au quotidien

 

Au quotidien, l’appareil se fait discret. Léger et compact, il est pratique à fixer sur un porte-clés.

Dans un premier temps, j’ai fixé un Tile sur mon sac qui m’accompagne dans mes déplacements quotidiens. J’envisage d’en installer un deuxième pour surveiller ma voiture afin de ne pas oublier ma place de parking, et un troisième pour ne plus chercher mes clés avant de partir au travail.

Néanmoins, l’appareil reste (un peu) épais, et je ne suis pas à l’aise pour le coller sur mes appareils tels que mon MacBook ou mon iPad.

A l’usage, le porte-clés Bluetooth se veut pratique. Lorsque l’on cherche son objet, il suffit de le sélectionner dans l’app et de toucher le bouton « Find ». L’objet sonne, on le retrouve rapidement, un jeu d’enfant!

L’alerte sonore peut s’avérer inefficace dans certaines situations : un lieu bruyant, lorsque l’objet se trouve dans un endroit confiné et le « son du capteur étouffé » ou lorsque la personne se trouve à une distance trop importante de l’objet perdu. On entre alors dans un jeu de « chaud/froid » en essayant de se rapprocher du capteur tout en contrôlant la proximité à l’aide de l’indicateur circulaire vert.

Lorsque le Tile est hors de portée, on pourra se référer à la dernière localisation enregistrée pour commencer les recherches.

Dans ce dernier scénario, tout n’est pas forcément idéal dans le fonctionnement de l’app et de l’appareil. En théorie, le système enregistre périodiquement, à fréquence indéfinie et en tache de fond, la localisation du capteur via le GPS de smartphone. Mais lorsque la dernière localisation connue date de plusieurs jours, que la personne se rend compte de la perte de son objet alors qu’elle s’est déplacée plusieurs fois durant cette intervalle, il est compliqué de retrouver son objet en question.

Aucun réglage n’est disponible dans l’app pour répondre à cette problématique de « rafraichissement » de la localisation. Un mode « advanced battery saving » est proposé, j’image qu’il ne sert qu’à rendre le capteur Tile plus économe en énergie. Par déduction, ce dernier doit donc être moins sollicité par l’app et la mise à jour de sa position moins fréquente.

Il n’y a plus qu’à compter sur la communauté pour retrouver son objet. Afin de maximiser ses chances, il peut être utile de transmettre l’app à ses amis (chez qui potentiellement on à pu perdre l’objet la veille) afin qu’ils recherchent l’objet perdu. S’ils le détectent (sans le voir sur la carte, car invisible et privé), une alerte est alors envoyée sur le smartphone du propriétaire du Tile perdu pour en être informé.

 


Les points positifs

 

  • Design minimaliste
  • Simplicité d’utilisation des capteurs et de l’application mobile
  • Autonomie d’une durée d’un an
  • Résistance et étanchéité
  • Prix (25$ soit 22€)

 


Les points négatifs

 

  • Impossibilité de changer la pile ou de recharger la batterie – obsolescence programmée (assumée, avec comme argument la simplicité)
  • Actualisation de la géolocalisation en tache de fond insuffisante

 


Conclusion

 

L’appareil est design, simple et l’application suit cette même philosophie.

Il est « cool » à utiliser et l’expérience produit est clairement au-dessus de pas mal de capteurs « bon marché » du même genre.

Comme premier capteur Bluetooth, le Tile est clairement le bon objet, il est accessible financièrement avec son prix de 25$ soit 22€ et techniquement de part sa simplicité d’utilisation.

Je regrette simplement que l’objet « meurt » au bout d’un an, impossible de changer la pile ou de recharger une batterie. C’est vraiment frustrant et il faudra repasser à la caisse. La société défend son choix en insistant sur la simplicité d’utilisation et la garantie de l’étanchéité de l’appareil. Pour la start-up, c’est aussi un bon moyen d’assumer une obsolescence programmée afin de pousser ses clients à racheter des capteurs et de s’équiper des dernières versions matérielles.

 

716
Shares
Share on Pinterest
More share buttons