Etude Gartner plus de 30 milliards d’objet connectées avant 2030

L’Internet des objets, qui exclut les PC, tablettes et smartphones, passera à 40 milliards d’unités installées en 2030, soit une augmentation de près de 40 fois par rapport à 0,9 milliard en 2009, selon une étude du cabinet Gartner. Le bureau d’étude déclaré que les fournisseurs de produits et de services proposants des objets connectées généreront des revenus supplémentaires dépassant 400 milliards de dollars, principalement dans les services, en 2030. Cela se traduira par 1,9 billion de dollars de valeur ajoutée économique mondiale grâce à des ventes sur divers marchés.

«La croissance des objets connectées dépassera de loin celle des autres appareils connectés. D’ici 2030, le nombre de smartphones, tablettes et PC en usage atteindra environ 7,3 milliards d’unités», a déclaré Peter Middleton, directeur de recherche chez Gartner. « En revanche, le rythme sera beaucoup plus rapide pour les objets intelligents, ce qui se traduira par une population d’environ 30 milliards d’unités à ce moment-là. »

En raison du faible coût de l’ajout de capacités inteligentes aux produits grand public, Gartner s’attend à ce que les appareils dit «fantômes» avec une connectivité inutilisée (radiateur à thermostats par exemple) soient courants. Il s’agira d’une combinaison de produits dotés de capacités intégrées mais nécessitant un logiciel pour «l’activer» et de produits dotés de fonctionnalités intelligentes que les clients n’utilisent pas activement. En outre, les entreprises utiliseront largement cette nouvelle technologie et une large gamme de produits sera vendue sur divers marchés, tels que les dispositifs médicaux avancés, capteurs d’automatisation d’usine et applications en robotique industrielle, des capteurs pour un rendement agricole accru ou dans l’automobiles et des systèmes de surveillance de l’intégrité des infrastructures pour divers domaines, tels que le transport routier et ferroviaire, la distribution d’eau et le réseau électrique.

D’ici 2030, les coûts des composants seront réduits au point que la connectivité deviendra une fonctionnalité standard, même pour les processeurs coûtant moins de 1 dollar. Cela ouvre la possibilité de connecter à peu près tout, du plus simple au plus complexe, et offrent le contrôle, la surveillance et la détection à distance , a déclaré M. Middleton. Aujourd’hui, de nombreuses catégories d’objets connectés n’existent pas encore, en 2030 au fur a mesure que les ingénieurs en conception de produits vont imaginer des moyens d’exploiter la connectivité inhérente des produits intelligents, il sera certain que la variété des appareils proposés explose.

La valeur ajoutée économique (qui représente les avantages globaux que les entreprises tirent de la vente et de l’utilisation de la technologie des objets connectés) devrait être de 2,5 billion de dollars dans tous les secteurs en 2030. Les principaux secteurs qui vont tirées parties de cette manne sont l’industrie (15%), la santé ( 15%) et les assurances (11%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *